• Suivi de la qualité des eaux superficielles

L’action de suivi de la qualité des eaux superficielles sur les cours d’eau du bassin versant a été lancée fin 2020. La phase 1 est en cours. Cette action a pour objet la mise en place d’un réseau de stations de mesures permettant de suivre l’évolution de la qualité des cours d’eau du bassin versant des Dranses et de l’Est lémanique sur plusieurs années.

Les objectifs du suivi

La mission comprend la réalisation de prélèvements et de mesures, le traitement des données, l'analyse des résultats et la synthèse du suivi annuelle de la qualité des eaux sur le bassin versant. Le suivi de la qualité des eaux superficielles a pour but de vérifier l'efficacité des actions mises en œuvre (station d'épuration, raccordements aux réseaux, ...) et d'évaluer l'état des cours d'eau en mettant en évidence les évolutions de la qualité des eaux et les sources potentielles de pollution.

La majeure partie du suivi porte sur l’ensemble du périmètre du bassin versant des Dranses et de l'Est lémanique : soit un réseau de 21 stations.

Sur la Basse Dranse, le suivi se focalise également plus spécifiquement sur les micropolluants d’origine industrielle : soit un réseau de 4 stations complémentaires.2020 carte suivi de la qualité des eaux superficielles

Les phases du suivi pluriannuel

Phase 1 : Préparation des campagnes de mesures

  • Définition et localisation des stations de mesures ;
  • Réunion de présentation et de validation des stations ;
  • Elaboration du rapport préalable présentant les stations de mesures ;
  • Edition du rapport préalable.

Phase 2 : Réalisation des campagnes annuelles de mesures et des analyses

  • Prélèvements, mesures in situ et analyses physico-chimiques ;
  • Prélèvements, mesures in situ et analyses hydrobiologiques IBGN (à partir des micro-invertébrés);

Larve de plécoptèreLarve de plécoptère (macro-invertébré)

  • Prélèvements, mesures in situ et analyses hydrobiologiques IBD (à partir de diatomée)

diatoméeDiatomée

  • Prélèvements, mesures in situ et analyses bactériologiques ;
  • Prélèvements, mesures in situ et analyses des micropolluants et des polluants spécifiques (substances prioritaires DCE Directive Cadre sur l'Eau). 

Pour l'analyse des micro-polluants, une technique novatrice est utilisée : on introduit des crevettes d'eau douce (Gammares) encagées dans le milieu pour un temps donné, puis on procède à leur analyse pour déterminer la fraction disponible de micro-polluants;

Gammarus roeseliiGammare

  • Prélèvements, mesures in situ et analyses des pesticides ;
  • Mesures in situ et analyses de débits.

 Phase 3 : Interprétation des données et de mise en forme des résultats

  • Elaboration et édition des rapports de mise en forme des résultats ;
  • Réunions de restitution des bilans et autres réunions.