• Un réseau routier à améliorer

 

Le réseau routier du Chablais est composé d’axes de circulation bien hiérarchisés mais il manque d'infrastructures de transport à vocation internationale. Orienté vers la ville de Thonon-les-Bains, le réseau est structuré par 2 axes routiers majeurs (RD 1005 et 903) permettant la connexion entre le Chablais, l’agglomération genevoise et le reste de la Haute-Savoie.Cette organisation du réseau a comme conséquence de concentrer le trafic sur une seule partie du territoire où se localisent les difficultés de circulation. 

 

Le contournement de Thonon-les-Bains

Photographie du contournement de Thonon-les-Bains

 Le contournement de Thonon, premier acte du désenclavement du Chablais a été inauguré en juillet 2008. Les échanges est-ouest et vers la Suisse ont été ainsi nettement améliorés. Cette nouvelle voirie permet également de mieux desservir l’ensemble des communes du haut Chablais et de faciliter les échanges entre les différents quartiers de l’agglomération. Plus de 25 000 véhicules l’empruntent chaque jour.

D’un coût de 137 millions d’euros, l'infrastructure routière a été financée par le Conseil Départemental de la Haute-Savoie, maître d'ouvrage, par la Région Rhône-Alpes à hauteur de 25 millions d’euros. Les collectivités adhérentes au SIAC ont participé à hauteur de 26,5 millions d’euros. 

 

 

Le projet de liaison routière Machilly-Thonon

La réalisation de cette nouvelle infrastructure, s’inscrit dans le schéma multimodal de déplacements du Chablais, validé par le Ministère de l'Equipement et des Transports le 7 juillet 1999. Elle est essentielle pour répondre aux besoins actuels et futurs de déplacements dans le territoire.

Le projet global consiste en la réalisation d’un axe 2x2 voies de l’autoroute A40 jusqu’à Thonon-les-Bains. Cette infrastructure se découpe en 3 tronçons qui s'achève par la liaison Machilly-Thonon :

1.  A40 – CHASSEURS (contournement d’Annemasse),

2.  CHASSEURS – MACHILLY (en service depuis octobre 2014)

3.  MACHILLY - THONON

La liaison Machilly – Thonon, est une liaison express nouvelle dont l’accès sera organisé à partir de trois points d’échanges spécialement aménagés : aux deux extrémités de la section (raccordement à la déviation de Machilly et raccordement au contournement de Thonon-les-Bains) et un échangeur intermédiaire sur Perrignier. La variante retenue répondant à l’ensemble des objectifs de l’opération et des contraintes initiales est la variante sud Planbois – voie ferrée. En savoir plus...

En lien avec le projet de création de la voie Machilly-Thonon, le SIAC a réalisé une étude de faisabilité des raccordements des voies départementales et communales existantes sur les nouveaux axes Machilly-Thonon et Veigy-Machilly.

 

Une volonté locale forte et permanente

Aujourd’hui, la réalisation de cette nouvelle infrastructure routière entre Machilly et Thonon-les-Bains est essentielle. Elle est un maillon primordial pour répondre aux besoins, actuels et futurs, en déplacements des entreprises/professionnels, touristes et travailleurs et s’inscrit en complémentarité avec les autres modes de transports.
Les acteurs publics et privés s’impliquent et se mobilisent fortement et le lobbying des différents partenaires, dont le SIAC, a permis de conforter le projet. En effet, la future voie est désormais :

  • programmée dans le Contrat de Plan Etat Région 2000-2006 ;

  • inscrite dans le réseau routier national (Décret n°2005-1499 du 5 décembre 2005) ;

  • l’objet d’une Déclaration d’Utilité Publique, datant du 17 juillet 2006 ;

  • inscrite (réalisation) dans le SCoT du Chablais, approuvé le 23 février 2012 ;

  • inscrite dans le schéma national de la mobilité durable (ex-Schéma National des Infrastructures de Transport - SNIT), en date du 27 juin 2013.


Aujourd’hui, les élus du Chablais ont toutes les raisons de croire à l’aboutissement de ce projet notamment grâce à l’engagement du Conseil Départemental de Haute-Savoie.

Toutefois, pour pallier le désengagement de l’Etat, il est nécessaire de permettre aux collectivités territoriales de prendre, comme elles le souhaitent, leurs responsabilités en leur confiant, par convention avec l’Etat, la maîtrise d’ouvrage de la réalisation du tronçon de la voie express compris entre Machilly et le contournement de Thonon-les-Bains.

Le Département a proposé une réalisation sous concession avec mise à péage. Une solution définitivement validée en décembre 2013 par le Ministre délégué en charge des transports, de la mer et de la pêche.

Le 27 janvier 2014, le Conseil Départemental s'est engagé à apporter une subvention d'équilibre si nécessaire, subvention qui ne pourra être confirmée qu'à l'issue de la désignation du concessionnaire.

Le Département procèderait ainsi de la même manière qu'il l'avait fait dans le cadre de la réalisation de la Liane A41 (Saint-Julien-en-Genevois/ Villy-le-Pelloux).

Si le code de la voirie routière ne permet pas, positivement, de tels péages sur les routes express, des dérogations prévues par loi sont autorisées lorsque « le service rendu aux usagers » le justifie, comme ce fut le cas pour le contournement ouest de Lyon. Une loi devra être prise en ce sens instituant, à titre exceptionnel et temporaire, dans les mêmes conditions que pour un ouvrage d'art, une redevance pour l'usage de la route express nouvelle entre Machilly et le contournement de Thonon-les-Bains.

Une motion, en ce sens, a été actée par les membres du Comité syndical le 26 février 2015. En complément, un amendement soumis par Jean-Claude Carle, Cyril Pellevat et Loïc Hervé a été adopté par le Sénat le 9 avril dernier. Cet amendement permettra de lever un obstacle législatif dans le cadre du désenclavement du Chablais en inculant la possibilité d'un tronçon à péage à la DUP valide jusqu'en 2016. En effet, compte-tenu des services rendus aux usagers, il pourrait être institué à titre exceptionnel et temporaire, une redevance pour l'usage de la route express nouvelle entre Machilly et le contournement de Thonon-les-Bains.