• Le Chablais, un territoire attrayant

 

Le Chablais bénéficie d’un patrimoine naturel et paysager exceptionnel, accompagné d’une véritable identité historique. Avec près de 135 000 habitants en 2015, il connaît une croissance démographique soutenue, liée au cadre de vie et au dynamisme du marché de l’emploi. La situation frontalière du Chablais et sa fréquentation touristique en sont les principaux moteurs. Mais la croissance de la population ne va pas sans poser des problèmes tant sur le plan du logement, rare et cher, que sur le plan de l'accessibilité au territoire.

 

Une démographie dynamique qui engendre un fort étalement urbain

Avec une croissance démographique de + 1,7% par an entre 1999 et 2007, le Chablais connaît depuis de nombreuses années une évolution démographique forte. Calquée sur le modèle de l’ensemble de la Haute-Savoie, cette croissance est très certainement liée à la qualité du cadre de vie et dans une autre mesure à la proximité de la Suisse.

Le nombre de personnes de plus de 60 ans, quoique légèrement inférieur à la moyenne nationale, va s’accroître considérablement avec la génération du baby-boom.

L'offre en logements aidés n'est pas assez importante pour répondre à tous les besoins, engendrés notamment par les prix du logement à la hausse (+ 64 % depuis 1996, atteignant plus de 2 000 € le m²).

La croissance démographique s’est accompagnée d’une progression très rapide de l’urbanisation. Une conséquence qui n’est pas sans poser problème en termes de consommation et de raréfaction de l’espace.

  • Photographie de logements collectifs en construction
  • Photographie du village de Vacheresse
  • Photographie aérienen du village de Ballaison

 

Un patrimoine naturel et paysager d’une extrême diversité

Le Chablais est connu pour la beauté de ses paysages, rythmés par les montagnes, les alpages, les vignes, les forêts et le lac Léman. Ses villages, souvent typiques, sont aussi attrayants en hiver qu’en été. A ce titre, le territoire a intégré le réseau des geoparcs européens et mondiaux reconnus par l'UNESCO en 2012. La variété des paysages contribue à la diversité du territoire mais également à son image de qualité. 
En savoir plus sur le Geopark Chablais...

Le Chablais présente aussi une très grande diversité de milieux naturels. Le Léman et ses abords présentent des enjeux botaniques et ornithologiques. Les zones humides du Plateau de Gavot et du bas Chablais présentent un intérêt écologique reconnu au niveau international. Côté montagne, on trouve encore des massifs bien préservés et certains d’entre eux sont restés à l’état sauvage.

Avec le lac Léman, plus grande réserve d’eau d’Europe occidentale, les eaux minérales d’Evian et de Thonon-les-Bains, les nappes phréatiques exploitées pour l'alimentation en eau potable, l’eau sous toutes ses formes a une importance fondamentale, non seulement en terme économique mais également en terme de ressource naturelle pour l’ensemble de la population. L'amélioration de la qualité des eaux des rivières et cours d'eau est un objectif majeur.

La qualité paysagère et patrimoniale du Chablais est particulièrement marquée dans certaines vallées. Celle d’Abondance possède un habitat exceptionnel avec ses grands chalets typiques. De nombreux joyaux architecturaux et historiques ponctuent le territoire.

  • Photographie de la plage de Publier
  • Photographie du Roc d'Enfer (sommet)
  • 2014 08 28 Trechauffe 24

 

Une économie diversifiée, mais dépendante de la Suisse

On comptait 47 780 actifs occupés dans le Chablais pour 35 920 emplois en 2001. Un ratio actif/population totale qui demeure faible (0,78, soit moins d’une personne sur 2 qui travaille) avec une économie fortement structurée autour de l’agglomération de Thonon-Evian, de la Suisse et des vallées touristiques.

Très représenté, le tourisme représente environ 60 % des emplois directs et indirects.

L’activité commerciale compte 150 000 m² de surface de vente concentrées à 80 % sur 4 communes (Thonon-les-Bains, Anthy-sur Léman, Publier, Margencel).

321 entreprisesréparties sur 38 zones d’activité et une vingtaine de communes apportent au Chablais environ 5 200 emplois. Au 1er janvier 2005, on dénombrait 2 208 établissements artisanaux employant plus de 4 800 salariés.

Le tissu industriel est concentré autour du Delta de la Dranse avec 67 % des effectifs du Chablais. De grands établissements dominent le secteur : la Société des Eaux Minérales d’Evian, Thalès Electronique, les Papeteries du Léman.

Côté agriculture, les surfaces continuent de diminuer. Certaines communes ont perdu jusqu’à 18 % de leur surface agricole en 10 ans. Ce changement s’opère au profit des zones urbaines, mais aussi des taillis, des landes et de la forêt. 
Le territoire est mis en valeur par les productions fromagères (l’Abondance, le Chevrotin et le Reblochon) et viticoles (Crépy, Ripaille, Marignan, Marin) reconnues par des labels et des AOC.
Enfin, 55 pêcheurs professionnels sont toujours en activité sur la rive française du Léman.

  • Photo d'un tracteur agricole
  • Photographie aérienne de la zone d'activités économiques d'Anthy-sur-Léman
  • Photo d'un skieur en pleine descente

 

Un territoire enclavé


Avec une augmentation du trafic de 30 à 55 % sur 10 ans, les déplacements sont devenus un véritable problème dans le Chablais.

Les axes routiers majeurs du Chablais sont largement saturés avec des déplacements pendulaires et touristiques très nombreux. 97% des déplacements se font en voiture individuelle.

L’offre en transport en commun (bus, train, bateau) est insuffisante pour limiter de façon significative l’usage de la voiture individuelle.

Toutefois, des actions novatrices permettent le développement d'une offre adaptée aux enjeux du territoire (navettes touristiques dans les vallées, navettes lacustres).

 

  • PHOTO10 Commerces et Bus
  • Enclavement douvaine
  • embouteillage2